24 juin 2009

Histoire de train

Aujourd'hui je rentrais à la maison. En train, TGV puis métro puis TER.

C'est dans le métro que ça a commencé. Quand tu te dis en passant que ça fait longtemps que t'as pas été emmerdée par un mauvais chantailleux demandeur de monnaie et qu'à la station d'près monte dans ton wagon un mauvis chantailleux demandeur de monnaie, tu devrais déjà te dire que la journée est née sous l'étoile de Murphy.

Donc là on va remonter à samedi dernier, où on m'a dit dans la gare : "Tiens ça fait longtemps que t'as pas eu une merde avec les trains toi... C'est bizarre..."

Merci mon amour.

Je suis montée sans me méfier dans le TER à Austerlitz, une heure et demie de trajet, arrêt à la cinquième gare. Faisait très chaud dans ce train, et un peu avant l'arrivée à la première gare (une heure) j'ai remarqué que venait par la clim cette odeur assez particulière de vieux train en surchauffe.

Donc sachez que lorsqu'à l'intérieur vous sentez l'odeur de la surchauffe sans avoir ouvert les fenêtres, ça veut dire que c'est grave la crise dehors : wagons enfumés, tout le monde descend à la prochaine gare pour cause de grave avarie. Une vraie infection dehors, 10h après je l'ai encore dans le nez.

Il était 12h50. Prochain train à la même destination finale 13h39, prochain train à la même destination finale passant par ma p'tite gare 14h33. Féchié. Surtout qu'on attendait à peu près en même temps ma cousine sur la même ligne dans l'autre sens...

Passe un message sonore : les voyageurs du train TER n°truc arrêté en gare de chose sont invités à retirer un dossier avarie au guichet. Je vais au guichet ah non sortez allez à droite montez l'escalier c'est à l'accueil (moi aussi j'aurais mis l'accueil au premier tiens) et à l'accueil : ah mais non mais si c'est pas votre gare d'arrivée on peut rien pour vous, le formulaire sera immédiatement rejeté. Demandez à votre gare d'arrivée.

*Soupir.* Retour sur le quai. "Le train TER n°"truc+2" au départ à 13h39 à destination de bidule desservira exceptionnellement [les petites gares]." Sourire. Ca va être un peu moins long. Le train est à l'heure et relativement en forme.

"Mesdames et messieurs, en raison d'un incident sur un autre train, le train TER n°truc+2 desservira exceptionnellement [les cinq petites gares]. Les passagers ayant une correspondance TGV à Terminus moins un et Terminus sont priés de se faire connaître auprès du contrôleur lors de son passage ans les wagons." On n'a pas du tout foutu la merde avec notre train en panne.

14h10. Arrivée en gare. Je vais au guichet parler de mon dédommagement retard. La chef de gare est au courant de rien, elle a pas reçu les infos, personne est venu l'interroger sur le non-passage du train une heure plus tôt, ni sur le passage inhabituel de celui-là. Elle a donc téléphoné aux Aubrais et engueulé le chef du coin pour le manque d'information, comme quoi ça pourrait lui éviter d'avoir l'air bête devant les clients même qu'elle était bien gentille celle-là.

Morte de rire sous cape qu'elle était la cliente.

Fou rire nerveux.

Posté par Waterlily à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Histoire de train

Nouveau commentaire